Vases citernes

Chercheurs d'eau sur le Larzac

3000 av. J.-C. (Néolithique final)

Sur le plateau du Larzac, les Hommes du Néolithique sont des paysans et des chercheurs d'eau. Sur terre, ils cultivent leurs champs et font paître leurs troupeaux. Sous terre, ils explorent les grottes et les avens creusés dans la roche calcaire, à la recherche des eaux souterraines. Ingénieux, ils déposent de grands vases citernes sous les stalactites pour y recueillir cette eau si précieuse et indispensable à la vie.


Le monde souterrain, un monde parallèle ! 

Aujourd’hui, visiter une grotte est une aventure exceptionnelle, alors qu’au Néolithique, pour les hommes, les femmes et même les enfants, parcourir les cavernes faisait partie de leur quotidien. Pourtant, il fallait maîtriser certaines techniques pour circuler en milieu souterrain : avancer sans se cogner, ramper en tenant une torche, passer par-dessus un gouffre. Tous pratiquaient donc la spéléologie mais sans équipement. Aussi pour faciliter leur passage, ils n’hésitaient pas à bien aménager les cavités.

Le milieu souterrain n’était pas sans danger. Dans ces cavernes, sans lumière pour vous guider, la perte des repères est totale. Mais pourquoi prendre ces risques ? Pourquoi ces groupes humains du Néolithique final utilisaient-ils les cavités et choisissaient d’établir leur village juste au-dessus ? Pour collecter une denrée rare sur ces plateaux calcaires arides : l’eau.

 

Cet objet appartient à la collection "Empreintes de l’Homme".

Hauteur : 60 cm. Contenance : 70 litres

Céramique

Vase citerne, néolithique © Philippe Martin

Vases citernes de la grotte Maurous (La-Vacquerie-Saint-Martin-de-Castrie).